Qu'est-ce que l'Ostéopathie ?

Définition

Définition de l'ostéopathie

L’ostéopathie est une médecine manuelle à visée préventive ou thérapeutique.
Son champ de compétences défini par décret, s’étend à la prise en charge de l’ensemble des troubles fonctionnels du corps humain. Ils comprennent notamment les troubles musculo-squelettiques, crânio-faciales et gastro-intestinaux.

C’est une profession de première intention (accès direct du patient sans prescription).

Réglementation

Réglementation de l'ostéopathie

L’ostéopathie est reconnue depuis 2002 (article 75 de la loi 2002-303). Néanmoins, elle est encadrée par les décrets et arrêtés qu’en 2007. Puis les nouveaux textes de 2014, édictés par le ministère de la Santé, renforcent cette loi en définissant la formation, et en limitant le nombre d’organismes de formation. Enfin, ils assurent une meilleure prise en charge sécuritaire des patients.

Cinq années d’études dans un organisme de formation agréé par le ministère de la Santé et le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche sont nécessaires pour pouvoir justifier du titre d’ostéopathe.

Histoire de l'ostéopathie

Origine de l'ostéopathie

Le médecin américain Andrew Taylor Still fonda l’ostéopathie en 1874. Il abandonna la médecine conventionnelle pour se consacrer à sa démarche ostéopathique basée sur ses connaissances en anatomie et physiologie du corps humain.

La première école d’ostéopathie – American School of Osteopathy – vit le jour sous son impulsion en 1892. Dès lors, le mouvement ostéopathique connaitra une croissance exponentielle, gagnant peu à peu le reste du monde et notamment l’Europe, grâce à l’un de ses élèves John Martin Littlejohn qui créera la British School of Osteopathy à Londres en 1917.

En France, c’est seulement en 1957 que la première école, l’EFO (Ecole Française d’Ostéopathie), naquit. Elle fût cependant réservée aux kinésithérapeutes et aux médecins. Mais très vite, celle-ci dû déménager en Angleterre car deux décrets successifs entravèrent lourdement l’accès des non-médecins à la profession.
Progressivement l’ostéopathie parvient à se développer de nouveau en France, mais voit bientôt la nécessité de se structurer.